• coach projet déco

Nos textiles sont-ils nocifs pour notre santé ?


On trouve sur le marché de plus en plus de matières innovantes dans la fabrication de nos textiles qui protègent de la pluie et du vent, des taches, des tissus anti-odeur notamment pour le sport, des vêtements thermolactyl, infroissables,… Ces produits utilisent la science et la technique pour maximiser notre confort. Mais sont-ils inoffensifs pour notre santé et pour l’environnement ?

Différents labels ont vu le jour mais que nous indiquent-ils ? comment s'y retrouver ? sont-ils vraiment fiables ? décodons quelques labels. cliquez pour en savoir plus

L’association 60 millions de consommateurs dénonce la présence de zinc pyrithione. c’est un biocide, une action chimique ou biologique qui empêche l’apparition et la prolifération des micro-organismes à l’origine des odeurs, plusieurs substances destinées à détruire, repousser ou rendre inoffensifs les organismes nuisibles, toutefois le label Oeko-Tex autorise ce traitement sur les chaussettes anti-odeurs.

Greenpeace a largement dénoncé la nocivité pour l’environnement ces dernières années sur Les traitements déperlants au polytétrafluoroéthylène (PTFE), perfluoré (PFC) des composés extrêmement volatils et très polluants. Ils ne se dégradent pas facilement dans l’environnement, et peuvent avoir des durées de décomposition comparable aux sacs plastiques.

On ne recense pour les colorants, pas moins de 2000 produits « potentiellement » toxiques. Sur ce nombre un peu moins d’1/5ème a été analysé en toxicologie et près de la moitié d’entre eux s'est révélé très toxiques.

Le DICHLOROMÉTHANE extrêmement irritant. Il s’agit d’un solvant souvent présent dans les jeans fabriqués en Asie.

Le DIMETHYLFUMARATE, lui, est un antifongique cancérigène interdit en Europe mais habituellement présent dans les textiles et cuirs importés de l’étranger où son usage n’est pas réglementé.

Les PHTALATES sont utilisés pour assouplir les plastiques comme le polyester. Ce sont des perturbateurs endocriniens notoires particulièrement présents sur les dessins et les inscriptions imprimés sur les tissus.

Le FORMALDÉHYDE contribue à rendre infroissables, résistants et imperméables les vêtements. Il accroît aussi le risque de développer de l’asthme et des allergies… et provoque des irritations des yeux et des voies respiratoires.

Les COMPOSÉS PERFLUORÉS sont des tensio-actifs qui protègent les fibres des graisses et de l’humidité. Plus faciles à nettoyer ces textiles provoquent également des problèmes d’infertilité, cancers, problèmes immunitaires et neurologiques.

La liste est loin d’être exhaustive. Dans nos vêtements, on trouve aussi : du plomb, du benzide, du nonyphénols, du pentachlorophénol …

Selon des analyses sur le coton, même biologique, contenait des Benz thiazoles, substance à plusieurs composants chimiques.

soyez donc vigilant également à l’achat de tous vos textiles d’ameublement rideaux, linge de lit, linge de bain, literie, canapé, chaise, nappe, torchon etc…

Car il se peut qu'ils contiennent également des produits toxiques.


13 vues